Au rucher, rien ne se perd

Après extraction du miel des rayons prélevés dans les « hausses » des ruches, là où les abeilles ont accumulé le surplus de miel amassé, il reste toujours un peu de miel collé sur la cire des rayons.

Les cadres de ces hausses sont donc remises sur les ruches afin que les abeilles viennent récupérer ce miel et le stocker dans la ruche pour l’hiver. Les apiculteurs appellent cette action le « léchage » des hausses.

Le nourrisseur (la bande marron entre le corps de la ruche et les 3 hausses) sert « d’intercalaire » pour éviter que les abeilles ne stockent à nouveau du miel dans ces hausses.

Ainsi, rien ne se perd au rucher, même les dernières gouttes de miel serviront aux abeilles pour passer l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.