La ruche de Lolipop

ceci est un exemple illustrant ce à quoi ressemblera votre cahier de ruche

10 juin : la ruche est installée. Elle a fière allure avec son abeille peinte près de l’entrée. Il reste à poser le panneau indiquant « LA RUCHE DE LOLIPOP ».

Les abeilles ont été transférées par les apiculteurs de l’association. Toute est prêt pour la visite !

14 juin : c’est le grand jour de la visite de la ruche. Sa marraine doit rechercher la reine, la mère de toutes les abeilles. Apparemment ce n’est pas une chose facile mais avec un peu d’assistance de la part de l’apiculteur, on finit par trouver sa cour, et au centre de celle-ci la reine. Bravo !

15 juin : marquage de la reine. La reine est marquée d’un point de couleur afin de la retrouver plus facilement. Cette année, la couleur des reines est le bleu. La reine est née en avril 2020, donc sera marquée d’un point bleu. C’est aussi un repère pour s’assurer que les abeilles n’ont pas changé de reine. En effet, si celle-ci ne donne pas satisfaction, la colonie des abeilles la tuera et élèvera une nouvelle reine pour la remplacer.

21 juin : les abeilles amassent du miel. Le miel est issu de la transformation du nectar par les abeilles. Quand le miel est terminé, les abeilles vont refermer la cellule où celui-ci est stocké avec une pellicule de cire pour le protéger. Ainsi stocké dans les rayons, le miel peut se conserver pendant des années !

L’apiculteur place au dessus de la ruche la « hausse », une sorte de grenier où les abeilles vont stocker le miel en surplus. Ce n’est que ce surplus qui sera récolté.

Sur cette photo, on voit la reine avec son point bleu qui permet à l’apiculteur de mieux la repérer.

18 juillet : c’est la récolte !

On inspecte les cadres de la hausse et on retire la pellicule de cire qui bouche les cellules remplies de miel. Ensuite on place les cadres dans « l’extracteur » : les cadres sont placés dans un panier et la force centrifuge va faire sortir le miel des cellules. Cela fonctionne comme une essoreuse à salade, mais en plus gros.

On se relaie à la manivelle pour extraire le miel.

Le miel coule : on le filtre pour enlever les quelques particules de cire qui pourraient avoir été entraînées et on le mettra en pot avant de le déguster.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.